17 octobre 2008

Furoshiki : art de l'emballage japonais

Furoshiki : art de l'emballage japonais
Vidéo envoyée par DenKo78

Les furoshiki sont des tissus carrés d'un metre de long destinés à emballer quelque chose; il s'agit en fait de l'art du pliage de ces carrés de tissus, qui permettent d'en faire des sacs de toutes sortes. Technique ancestrale partiellement oubliée, c'est la solution que souhaiterait remettre au gout du jour la ministre de l'environnement japonaise afin de limiter les sacs plastiques , et qui redevient à la mode en ce moment, y compris en occident...

Posté par aggie à 02:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


19 mai 2008

Un annuaire bio...

pratique pour faire des recherches de boutiques, de conseils, etc....
france bio

Posté par aggie à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2008

une page d'accueil

sympa, qui vous donne un conseil ecolo par jour ;)
et google en prime ;)

ici: netecolo

Posté par aggie à 19:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 mai 2008

planter un arbre à coup de souris!

C'est possible, toutes les 100 bonnes réponses, un arbre est planté; donc jouez tous les jours!(On ne peut répondre qu'une fois à une question chaque jour, donc ça prend deux minutes)
cliquez ici: greenquizz
(merci Christie de ce lien)

Posté par aggie à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mai 2008

Il faut que tu respires... et ça c'est rien de le dire...

extrait du Monde, 7mai 2008. L'article est ici: clic

Lisez bien les trois derniers paragraphes:

Les pesticides omniprésents dans l'alimentation en France.

"L'importance de l'exposition aux pesticides, notamment par voie alimentaire, est mise en évidence par deux études. La première, réalisée par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et publiée fin avril, montre que 6 % des fruits et légumes testés présentaient des teneurs en pesticides dépassant la limite maximale de résidus (LMR). La seconde, présentée mercredi 7 mai par l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), conclut que "les enfants franciliens sont exposés à des pesticides variés, dont certains interdits depuis plusieurs années, alors que leurs parents ne sont pas professionnellement exposés".

 

Sur les 3 500 échantillons de fruits et légumes prélevés en 2006 par la DGCCRF, 55,6 % ne contenaient pas de résidus de pesticides. Des teneurs inférieures à la LMR ont été détectées dans 38,4 % de ces échantillons.

Mais, pour les légumes, 6,3 % des échantillons sont non conformes, car excédant la LMR. "Les dépassements concernent essentiellement les poivrons et piments, les lentilles et les aubergines", précise la DGCCRF, qui indique que "les salades, les pommes de terre, les endives, les carottes et les tomates ont un taux de dépassement de la LMR inférieur à la moyenne".

Les pesticides sont plus fortement présents dans les fruits : 58,6 % des échantillons comportaient des résidus à des teneurs inférieures au maximum autorisé et 5,5 % étaient non conformes. "Les dépassements concernent essentiellement les fraises, les mandarines, les poires. Les oranges, les avocats et les pommes ont un taux de dépassement de la LMR inférieur à la moyenne", note la DGCCRF.

Le pourcentage de non-conformité a très légèrement diminué par rapport à l'année précédente, passant de 6,7 % à 6 %, mais les données de l'année 2004 indiquaient un taux de 3,9 %. Pour François Veillerette, président du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF), ces chiffres "montrent l'urgence de mettre en application la mesure de réduction de l'usage des pesticides prise dans le cadre du Grenelle".

L'étude de l'Ineris, réalisée avec l'université Paris-V, a évalué l'exposition aux pesticides de 130 enfants répartis dans l'Ile-de-France, 73 vivant en pavillon et 57 en appartement. Un total de 31 composés (insecticides, herbicides et fongicides) a été pris en compte et les prélèvements ont été effectués dans l'air, sur les poussières au sol et sur les mains des enfants. Les produits du métabolisme des insecticides ont été recherchés dans les urines.

Au moins un produit de type pesticide se trouvait dans 94 % des logements : insecticide dans 93 % des cas, fongicide pour les plantes dans 30 % des cas et herbicide dans 32 %. Le lindane, un insecticide désormais interdit en France, était le pesticide le plus fréquemment retrouvé dans l'air (88 % des logements).

Le fait le plus marquant porte sur les pesticides organophosphorés : 70 % des enfants excrétaient au moins l'un des six métabolites urinaires des organophosphorés, alors que ceux-ci étaient détectés moins fréquemment dans l'environnement intérieur.

"Cela peut signifier qu'il existe une autre source d'exposition que celles que nous avons recherchées. Cela pourrait être la voie alimentaire, indique Olivier Blanchard, responsable de l'étude. Des prélèvements alimentaires seraient donc indispensables pour passer au stade des certitudes sur la voie alimentaire d'exposition aux pesticides.""

Paul Benkimoun

Article paru dans l'édition du 08.05.08.

Posté par aggie à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


13 mars 2008

soigner par les plantes

Mes filles se trainent un fond de rhume/bronchite depuis des mois... Hier, Rachel était tres enrhumée et toussait beaucoup; j'ai voulu essayer les plantes, pour changer des médicaments costauds...
Alors bien sur aujourd'hui elle est encore un peu enrhumée, mais ça va beaucoup mieux, elle ne tousse quasiment plus!
4543803
Elle fait aussi beaucoup de cauchemards, la nuit d'avant hier, elle s'est réveillée toutes les deux heures en pleurant et en criant "a peur le gros chien!!!" alors je me suis dit, tant qu'à faire, on peut essayer pour ça aussi.... Et bien pas un seul réveil cette nuit!
4538386_g

Alors c'est pas gagné pour autant, mais honnêtement, je suis épatée, et pourvu que ça dure...

Posté par aggie à 09:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

12 mars 2008

Le monde selon Monsanto - Arte - Mardi 11 mars 2008

Le monde selon Monsanto - Arte - Mardi 11 mars 2008
Vidéo envoyée par gmlerock

et voilà, je ne ferai pas de commentaire....juste dire que contrairement à ce qui se dit, les OGM vont nous tuer à petit feu... Ah si, juste une chose, la pétition à signer pour dire non aux OGM, ici: petition

et le lien egalemennt vers le site d'arte, qui parle du documentaire en question, de l'auteure...., ici

edit à 15h50: allez jeter un oeil là (clic) et là(clic)

et voici un copié collé d'un article du monde.fr sur le sujet:

Le réquisitoire est terrible, implacable et convaincant. La firme multinationale Monsanto, qui commercialise 90 % des organismes génétiquement modifiés (OGM), ment énormément, à beaucoup de gens et même à la planète entière, avec beaucoup de succès - le pouvoir que donne l'argent et l'appui, apparemment sans faille, du gouvernement des Etats-Unis. Tout cela, vous le savez si vous avez regardé, mardi 11 mars sur Arte, l'extraordinaire documentaire Le Monde selon Monsanto, de Marie-Monique Robin.

 

 

L'affaire est menée comme une opération personnelle d'investigation et la réalisatrice se met en scène elle-même en train de pianoter sur son ordinateur et de rechercher, le plus souvent sur Google, des renseignements qui sont accessibles à tous pour peu qu'on veuille bien essayer de démêler, dans la masse de documents disponibles, le bon grain de l'ivraie. Et de l'ivraie, il y en a à foison, tant la firme a multiplié, depuis des années, les messages commerciaux efficaces (à destination des agriculteurs de tous les pays et dans toutes les langues) et les enquêtes scientifiques douteuses. "Sur son site Internet, Monsanto se présente comme une compagnie agricole dont l'objectif est d'aider les paysans à produire des aliments plus sains tout en réduisant l'impact de l'agriculture sur l'environnement", explique la réalisatrice. Ni l'un ni l'autre n'est vrai. Certains de ces aliments sont dangereux et l'effet sur la nature est catastrophique à long terme. Fondée en 1901 à Saint Louis (Missouri), la firme est une dangereuse récidiviste. Elle a commencé comme une entreprise industrielle fabriquant des produits chimiques.

Elle a notamment concocté des quantités impressionnantes de dioxine, le poison hyper-concentré contenu dans l'agent orange dispersé par l'aviation américaine au-dessus des forêts pour détruire la végétation pendant la guerre du Vietnam. Les conséquences se font encore sentir aujourd'hui, avec la naissance d'enfants difformes et des séquelles chez bon nombre d'anciens combattants américains exposés à ce redoutable produit. Ce cauchemar est-il en train de recommencer sous nos yeux, sous d'autres formes ? Il y a cette hormone injectée aux vaches laitières pour accroître leur rendement qui les transforme, peu ou prou, en animaux Frankenstein.

On connaît bien désormais, parce qu'il a été souvent fauché par José Bové, le maïs étonnant qui donne des épis plus gros que les autres. Nul ne sait pour l'instant s'il n'a pas lui aussi des propriétés mortifères. Mais on est sûr qu'il est en train d'éliminer, peu à peu, les autres espèces de maïs, y compris dans l'espace originel de la plante, au Mexique.

On aurait aimé, évidemment, avoir la réponse de Monsanto à ces accusations. La firme a décliné cette offre. C'est dommage.

Dominique Dhombres

 

Posté par aggie à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2007

gels douches cancerigenes...

...et il n'y a pas qu'eux; pour repondre auxquestions qu'on m'a posé, la substance hautement cancerigene contenue dans tt ce qui nous entoure c'est le formaldehyde, et c'est un scandale aussi grand que celui de l'amiante; Il y en a dans les résines et les colles, les mousses isolantes urée-formol, la laine de verre et de roche, les peintures, les vitrificateurs et les cosmétiques(gels douches, cremes hydratantes, shampooings, etc...), les tissus d'ameublement et les différentes colles(donc les joints de vos carrelages, de vos fenetres...)pour en savoir plus:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Formaldéhyde
et http://www.lenntech.com/fran%E7ais/formaldehyde-environnement.htm
voici tout ce à quoi il faut faire attention, lisez les etiquettes:
http://www.aromanature.com/attention.htm
et j'ajoute cette enquete de "que choisir"(je copie/colle un extrait) sur les gels douches, lisez bien le dernier paragraphe...ça fait peur:

"Que choisir 27/04/2005

Gels douche
Trop de substances indésirables

L'analyse et le décryptage de l'étiquetage des gels douche se révèlent indispensables.

Phénoxyéthanol, butylparaben, isobutylparaben, benzyl benzoate, butylphényl méthylpropional, linalool sont quelques-uns des 15 éléments indésirables du gel douche « Au saut du lit à l'extrait de ginseng » de Bourjois Paris. Pour le commun des mortels, ces éléments ne veulent pas dire grand-chose. Et pourtant, l'usage répété de ces substances inquiète légitimement les organisations de consommateurs. Une lecture attentive de l'étiquette et quelques connaissances permettent de bien choisir son gel douche. Il est donc indispensable d'apprendre à décoder les étiquetages scientifiques écrits en caractères minuscules, en latin ou en anglais, au dos des emballages. En moyenne, un gel douche comprend une vingtaine d'ingrédients, voire une trentaine pour certains. Sur les 212 produits de notre sélection, nous avons comptabilisé en tout plus de 500 composants différents, et tous ne sont pas nécessaires pour prendre une douche ! Revue de détail des ingrédients avec lesquels nous nous lavons tous les jours.

Cancérigène pour l'homme

La quasi-totalité des gels douches étudiés (95 %) comprennent des conservateurs. Un gel douche étant composé principalement d'eau, la présence de conservateurs est quasi indispensable pour éviter le développement de bactéries. Or, tous ces conservateurs ne sont pas inoffensifs pour la santé. Par exemple, 43 gels douches comprennent du phénoxyéthanol, un éther de glycol dont l'UFC-Que Choisir réclame la disparition. Plus indésirable encore, le formaldéhyde. Ce conservateur est classé comme cancérigène pour l'homme et provoque allergies et irritations chez certaines personnes. Un seul gel douche de notre étude, Bourgeois « Envie de vitalité à l'extrait de ginseng », le mentionne sur sa liste de composants. Dans 91 gels douche de notre sélection, on trouve aussi des ingrédients capables de libérer du formaldéhyde.

Autre famille de conservateurs présente dans les gels douches, les parabens. Ils provoquent des allergies et induisent des effets sur le système hormonal. Les parabens les plus souvent incriminés sont le butylparaben, l'isobutylparaben et le propylparaben. On en retrouve hélas dans 79 des produits testés.

Comme dans la grande majorité des produits cosmétiques, de nombreuses substances allergisantes font partie de la composition des gels douches. Le 7e amendement de la directive européenne sur les cosmétiques impose, depuis le 11 mars 2005, l'étiquetage de 26 allergènes contenus dans les parfums et cosmétiques. Or certains de ces allergènes se laissent difficilement deviner dans la liste des ingrédients. Par exemple, une personne allergique au Lyral devra éviter les produits contenant de l'hydroxyisohéxyl 3-cyclohéxène carboxaldéhyde, c'est-à-dire du... Lyral. Au total, 18 des 26 allergènes de la directive sont présents parmi les 212 produits de notre panel.

Troubles de la thyroïde

D'autres allergènes, absents de cette liste, sont également à éviter : le kathon CG (une combinaison de deux conservateurs), présent dans 35 produits, le méthyldibromo glutaronitrile, qui provoque de plus en plus d'allergies en Europe, listé pour 14 gels douches, et le benzophénone-4, présent dans 21 produits alors qu'il s'agit d'un filtre solaire qui ne semble pourtant pas indispensable dans un produit lavant !

Un conservateur iodé, l'iodopropyl butylcarbamate, se retrouve dans 12 gels. Inquiétant quand on sait que l'exposition de l'organisme à de l'iode libre augmente le risque potentiel de troubles de la thyroïde. D'ailleurs, la France, dans le cadre de négociations avec ses partenaires européens, propose l'interdiction de cette substance dans les produits pour enfants. La Norvège et l'Allemagne veulent carrément la retirer de la liste des ingrédients autorisés dans les cosmétiques.

Enfin, comment ne pas parler du BHT, le butylhydroxytoluène ? Cet antioxydant a des effets toxiques sur le foie, le rein et les poumons chez le rat. Cinq de nos gels douche en contiennent pourtant.

Sur les 212 produits de notre sélection, seuls 16 % peuvent être considérés comme satisfaisants au vu de leur composition. À l'inverse, 21 % des gels douches contiennent un trop grand nombre - 10, voire plus - d'ingrédients indésirables. Même si ces substances sont contenues en quantité faible ou très faible dans chaque cosmétique, la multiplication des produits utilisés par les consommateurs (gel douche mais aussi shampooing, savon, après-shampooing, mousse à raser, crème hydratante, dentifrice, vernis à ongle...) rend leur utilisation de plus en plus préoccupante. De plus, les sources d'exposition à ces substances ne se limitent pas aux cosmétiques, car les consommateurs s'y trouvent également exposés via les aliments (antioxydants, conservateurs...) ou par le biais des émissions dans l'air (composés organiques volatils) de nombreux autres produits de consommation."

pour finir, liste des ingredients suspects dans les cosmetiques:
- Les tensioactifs : Toujours dans le collimateur.

Substances naturelles ou synthétiques, ils possèdent dans leurs molécules une partie soluble dans l'eau et une autre soluble dans l'huile. On les utilise pour leurs propriétés moussantes, détergentes, émulsionnantes, dans les shampooings, dentifrices, savons, crèmes à raser, laits démaquillants, etc. Ils peuvent être anioniques, cationiques, amphotères ou non ioniques.

Dans les produits classiques : ils sont très utilisés en raison de leur facilité d'emploi, de leur prix dérisoire, d'une excellente conservation et d'une bonne stabilité. Les plus utilisés :

* Les SLS comme Sodium-laureth-sulfate ou le sodium-lauryl-sulfate agressifs pour les muqueuses, responsables d'irritations cutanées et allergiques au niveau de la peau, des yeux et de muqueuses.

* Les polyéthylenglycols (PEG) dont l'obtention se fait à partir de gaz et de manipulations extrêmement dangereux. En outre, ils augmenteraient le phénomène de boutons et points noirs.

* Les monoéthanolamine , diéthanolamine et triéthanolamine ( MEA , DEA et TEA ) qui peuvent déclencher l'apparition de nitrosamines (cancérigènes)

Dans les produits naturels : le laurylsulfate et le disodium-laureth-sulfate tirés de l'huile de coco ou de palme, la bétaïne (composant du beurre de coco) sont les principaux tensioactifs utilisés. Ils sont très doux pour la peau.

- Les substances à risques : Les dangers vont de la simple irritation au risque de cancer.

* BHT et BHA : Antioxydants. En haute dose, ils ont des effets cancérigènes sur l'estomac (d'où leur interdiction dans les produits alimentaires). Pourraient être remplacés par le tocophérol (vitamine E)

* Composés organo-halogénés : l'halogénation consiste à introduire dans les molécules du chlore, du brome ou de l'iode. Signe un conservateur de synthèse. Ont un potentiel allergène et sont hautement réactifs. S'ils se fixent dans les tissus, ils peuvent s'y décomposer, se fixer et les endommager.

* Formaldéhydes : Substance cancérigène. Leur taux ne doit pas dépasser 0,2% pour la conservation, 0,1% dans les produits de soins buccaux et 5% dans les durcisseurs d'ongles.

* Séparateurs de formaldéhydes : Formaldéhyde, DMDM hydantoïne, bronopol. Substances capables de dénaturer des protéines.

* Nitrosamines : Pénètrent par l'intermédiaire de matières premières souillées. Cancérigènes

* EDTA et Etidronic acid : Ont la propriété de se fixer et sont donc critiques du point de vue toxicologiques.

* Composés musqués : Ces substances odorantes artificielles très stables se fixent dans les tissus. Sont cancérigènes.

* Substances obtenues à partir de PEG et de PPG : Ont la consistance d'un liquide ou d'une cire. Obtenus à partir de gaz de combat, extrêmement réactifs et particulièrement toxiques.

* Sels d'aluminium et triclosane : Employés dans les déodorants. Peut résulter des réactions inflammatoires. Les glandes sudoripares peuvent être endommagées par une utilisation répétée. Les recherches en cours en font un ingrédient polémique car ils pourraient se fixer dans certaines organes dont le cerveau. Le triclosan est un produit chloré hautement réactif. Bactéricide, il peut empêcher le bon fonctionnement du foie. Il est souvent souillé par la dioxine, très dangereuse, même en quantité infime.

* Colorants cosmétiques et colorants pour cheveux : Des chercheurs américains ont constatés que l'utilisation de colorants pour les cheveux multipliait par cinq le risque de cancer du sein.

* Amines aromatiques : Substances de base des colorants d'oxydation. Substances toxiques qui peuvent être absorbées par la peau.

* Colorants azoïques : Colorants à base de goudron synthétique avec des groupes amino, particulièrement critiques sur le plan toxicologique.

* Les quats et polyquats (INCI : Quaternium plus un chiffre) : Employés comme antistatique. Couramment utilisés : CTAC ( Cetyl trimethyl ammonium chlorure ) et le DSDMAC ( Quaternium 5 ). Biodédradable mais léger effet irritant sur la peau.

* Les esters de quats, produits naturels et doux pour le soin des cheveux : effet irritant et mauvaise dégradabilité.

Posté par aggie à 17:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

21 mai 2007

Il faut que tu respires

_Users_agathegiraud_Pictures_greenpeace

Posté par aggie à 18:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 mai 2007

green attitude

Voici quelques photos du jardin, enfin.... Pour les agrandir, cliquez dessus.
Comme fruitiers, on a: raisin, kiwi, myrtille, framboise, peche sanguine, pomme, cerise, fraise.
Comme légumes: tomates noire de crimée, de marmande, tomate poire, tomate cerise, tomate steack, tomate coeur de boeuf, courgettes, aubergines, piments landais, artichauds, salade batavia, feuille de chene, mesclun, radis, maïs doux
herbes aromatiques: lavande, persil plat et frisé, coriandre, basilic rouge, vert, sauge, ciboule, ciboulette, thym, romarin
et evidemment plein d'autres vegetaux dans les haies et le jardin....on ne voit pas bien sur les photos, mais j'adore mon palmier, les bambous, et le pin...
PICT1992PICT1993PICT1994PICT1995PICT2000PICT1996PICT1998

Posté par aggie à 11:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]